Qu'est-ce qu'une OIN ?

L’Opération d’Intérêt National (OIN) est une opération d’urbanisme créée à l’initiative de l’Etat, quand il juge qu’une zone est stratégique car sa localisation génère de nombreuses opportunités non exploitées. Un périmètre d’action est alors défini afin de reconvertir et développer le territoire.

C’est le cas des 8 communes de l’OIN d’Alzette Belval, situées à la frontière du Luxembourg : Rédange, Audun-le-Tiche, Villerupt, Ottange, Aumetz, Thil, Boulange et Russange. Cette OIN n’est pas commune car elle ne dépend pas d’une métropole mais s’intègre au sein d’une agglomération transfrontalière. La proximité avec le Luxembourg fait de l’OIN d’Alzette Belval une zone stratégique, riche en opportunités. 

Avec la mise en place de l’OIN, l’instruction et la délivrance des autorisations d’urbanisme (Permis de construire, ZAC, Permis d’aménager, …) sont désormais de la compétence de l'Etat.

 

  

L'OIN Alzette-Belval

Lors d'un déplacement en octobre 2009, le Président de la République française a qualifié le projet d'aménagement Alzette-Belval en une Opération d'Intérêt National (OIN).

Deux rapports établis en concertation avec un grand nombre de partenaires (l'Etat, les Collectivités, les Chambres consulaires, les Associations, ...) ont permis d'engager la démarche. C'est dans ce cadre que la Mission de Préfiguration – mise en place dès janvier 2010, et pilotée par le Directeur Général de l'EPFL – a proposé un périmètre, le contenu du projet d'aménagement et de développement, ainsi que l'outil de gouvernance le plus adapté pour conduire cette OIN.
 
Le décret instituant le secteur d'Alzette-Belval en OIN a été publié au Journal Officiel du 19 avril 2011. Son périmètre porte sur 5285 hectares (soit 73% de la superficie de la Communauté de Communes du Pays Haut Val d'Alzette) répartis sur huit communes, à savoir : Audun-le-Tiche, Aumetz, Boulange, Ottange, Rédange, Russange en Moselle ; Thil et Villerupt, en Meurthe-et-Moselle.

 Ce périmètre couvre des secteurs de friches industrielles, des secteurs agricoles, des secteurs présentant des enjeux écologiques (ZNIEFF, ENS), mais aussi des secteurs urbanisés (526 ha). 10.300 habitants sont directement concernés.

L'OIN Alzette-Belval est atypique puisque contrairement aux OIN existantes, elle ne se raccroche pas à une grosse métropole et ne se résume pas uniquement à la construction ou la réhabilitation d'un quartier.

 

 
Cette OIN doit reconquérir un cadre de vie de qualité en recherchant la mixité des fonctions urbaines, la réinsertion des friches industrielles, le renouvellement de centres anciens, l'amélioration de la qualité résidentielle dans les secteurs denses mais aussi périurbains, tout en tenant compte des espaces naturels, des sites et espèces à protéger présents sur le territoire.
 

La seconde spécificité de l'OIN Alzette-Belval est qu'elle porte un projet transfrontalier avec le Grand Duché du Luxembourg. En effet, le projet français, tourné vers la ville d'Esch-sur-Alzette, est dépendant mais aussi complémentaire du projet luxembourgeois d'Esch-Belval.

Pour piloter l'OIN, un Etablissement Public d'Aménagement (EPA Alzette-Belval ) a été créé par décret ministériel, le 6 mars 2012
(voir page EPA)